BoutiqueArtiste non sponsorisé ni subventionné. Merci de votre compréhension.

troubadours imageBon de commande Choisir une direction guidant l’humain sur le chemin des étoiles n’est pas chose facile. Dans cette quête d’un avenir meilleur et plus juste, il y a pourtant une phrase caressant agréablement les moustaches de ma mémoire.
Elle dit : « Si quelqu’un peut avec plaisir marcher en rang derrière une musique je le méprise, ce n’est que par erreur qu’il a reçu un cerveau puisque la moelle épinière lui suffirait tout à fait ».
Cette citation, nous la devons à Albert Einstein. Chaque fois que j’y songe, j’avoue sans honte ressentir la même jubilation.Or donc : “Lex est quod notamus” !
Car, j’ai conservé la faiblesse de prétendre pouvoir m’affranchir, fut-ce au prix d’une certaine immodestie d’apparence, du perpétuel débat stérile sur l’héroïsme quotidien, imposé et convenu, des moutons.
Tel fut dès l’origine mon unique contrat… d’objectif. C’est grâce à cela que ma joie demeure. Je vous en souhaite tout autant.


Ou contactez moi par Mail

Les Jaquettes

dos CD Réfrac... Terre d'Oc EXTRAITS DE LA PRESSE REGIONALE 2006
C’est à l’occasion de son passage au Festival de Chanteix, en Corrèze, en août 2006, que Jean Alambre présente l’album «Réfrac… Terre d’Oc». Un CD que son entourage l’a enfin convaincu de réaliser après plus d’un quart de siècle de silence.
Sur cet album comportant douze titres relativement inclassables, l’auteur compositeur interprète réussit le tour de force de réunir autour de lui un trio de musiciens corréziens hors pair issus du groupe «Moi et Son Orchestre» : Gilles Puyfagès (accordéon), Jérémie Astor (contrebasse et guitare) et Sébastien Brival (batterie).
Alambre leur adjoint un autre brillant duo limougeaud : Jean-Michel Ponty et Philippe Destrem, pour les parties instrumentales traditionnelles (vieilles à roue et cornemuses).
Entre styles «chanson Rive Gauche» et influences «Jazzy-trad», on retrouve un Jean Alambre qui n’a rien perdu de sa verve des années 70-80.
Il ne se contente pas d’inscrire ses engagements dans ses textes. Ses repères ne sont pas ceux des chanteurs militants ordinaires. Il essaie d’aller au-delà en empruntant les itinéraires caressés par les vents, baignés par le soleil et l’eau.
Pochette Estivances dos CD Estivances EXTRAITS DE LA PRESSE REGIONALE 2009
Jean Alambre est un vrai poète. Avec la sortie de ce second album «Estivances», il en apporte l’éclatante confirmation. S’il a longtemps commenté l’actualité régionale, ce journaliste aime jouer avec les filles de Zeus et de Mnémosyne. Aux protectrices des sciences, il préfère largement celles des arts. Euterpe, Polymnie et Erato, lui ont montré les chemins qui mènent à l’harmonie

Mélodiste de talent, Alambre n’a cessé d’admirer Brel, Brassens, Ferré, Ferrat, Leclerc, Nougaro, qui ont su réveiller cette flamme poétique qui brille telle une étoile au cœur de ses chansons. Des chansons qui sentent bon la campagne, le feu de bois et l’herbe verte. Dans ses textes, les bûches crépitent, les feuilles bruissent, le vent d’hiver siffle sous les portes. «Estivances» est un disque moulé dans la nostalgie.
A nouveau, Jean Alambre s’entoure des meilleurs : Jean-Marc Lajudie (batterie), Gilles Puyfagès (accordéon), Jérémie Astor (violon, contrebasse, violoncelle, guitare), Samuel Tardien (contrebasse), Eléonore Roiffé (violon), Christopher Dair (guitare jazz), et Stéphane Veyssière (vielle à roue). Le pays d’Alambre, c’est un peu le nôtre…
4me de couverture - Les Temps... Changent EXTRAITS DE LA PRESSE REGIONALE 2011
A l’automne 2010, c’est la sortie, lors de la Foire du Livre de Brive-la-Gaillarde, du recueil de poésies «Les Temps… Changent?».L’originalité de cet ouvrage est caractérisée par le couplage avec l’album qu’il contient ; un CD sur lequel l’auteur dit ses poignées de poèmes, réalisé en collaboration avec le guitariste britannique de renommée internationale Christopher Dair. L’un maîtrise mal la langue de Shakespeare, l’autre ne connaît pas bien celle de Molière.
Mais, la musique, langage universel, les aide à mieux se comprendre. Les deux artistes, deviennent vite complices partageant sur ce disque original, musique des mots et langage de la musique. Les notes de Chris Dair collent parfaitement au climat de poésies empreintes de nostalgie, de tendresse, mais aussi de révolte.

Après quelques années vécues en terre corrézienne, le britannique regagne son pays d’origine. Jérémie Astor lui succède à la guitare dans le spectacle «Les Temps… Changent?», désormais présenté sur scène par Jean Alambre autour des textes imprimés dans ce Livre-disque de 2010.

/

Projet en cours Dos: Le massacre des primeveres

En 2017, comme un clin d’œil aux années 70, voici naître le projet d’un nouvel album : «Le Massacre des primevères». C’est en 1976 que Jean Alambre avait créé et mis en scène le spectacle «Le Massacre des Primevères». Présentée au Petit Théâtre de La Visitation de Limoges, invitée du Centre Théâtral du Limousin, cette création, associant chansons, mimes, poésie, art plastique, musique traditionnelle et théâtre, avait fait salle comble durant plus de dix représentations dans la capitale régionale. Ce troisième album proposera quinze titres à ses auditeurs. On y retrouvera des chansons incluses dans le spectacle de 1976, notamment «Trop tard», «Les Chevaux de Marly», «Un Printemps», «Atlantis», et dévoilera des titres récents et inédits, composés et écrits dans un esprit d’insoumission, d’humanisme, de fraternité et de poésie, demeuré intact : «Ça», « Normalitude », « Tragicomédie », « Je vous salue », dont Jérémie Astor signera les arrangements, devrait conduire à la sortie du «Massacre des primevères» à la fin de l’année 2017 ou au début de 2018.

Projet en cours