Science fiction… ou conte de Noël ?

       Vous ne pouvez imaginer combien, à cette minute, j’aimerais pouvoir vous remercier monsieur le Grand Architecte de l’Univers ! Alors que les terriens vivent les prémices de la catastrophe finale nourrie par leurs folies aveugles, voici qu’une équipe d’astronomes et d’astro physiciens a découvert une planète, nimbée de promesses, située en dehors du système solaire. D’une taille comparable à celle de la Terre, l’astre en question orbite curieusement autour d’une étoile naine. L’objet observé se situe dans la zone théoriquement...

Lire la suite
Pécadille, bagatelle et pantalonnade : à qui profite le crime ?

A qui profite le crime ? L’abus de politesse substituant le mensonge à la vérité, il nous attire souvent à notre perte. Aussi, modeste instrument impoli des ténèbres m’efforcerais-je, sans nourrir l’espoir de parvenir à faire des émules, de dévoiler quelques vérités. Pour ce faire, je vais pourtant rêver un monde où l’on pourrait séduire par d’innocentes peccadilles, bagatelles et pantalonnades. J’adore pousser ainsi insidieusement aux conséquences les plus profondes. Selon les études réalisées par des scientifiques réputés dignes de...

Lire la suite
Mes vagabondages apicoles

Je ne saurais résister au plaisir de citer l’un de mes maîtres à penser avant de conter l’histoire toute simple qui va suivre. Jean-Henri Fabre, enfant de l’Aveyron, merveilleux savant philosophe et auteur des remarquables « Souvenirs entomologiques » nous disait en effet au début du XXe siècle : « Le savoir humain sera rayé des archives du monde avant que nous ayons le dernier mot d’un moucheron ». Par ailleurs, souvenons-nous de la prédiction d’Albert Einstein affirmant qu’il ne...

Lire la suite
Ma terre de résistances

Terre de ce riant pays, haute terre des pays de langue d’Oc, mes ancêtres t’ont façonnée telle que l’on te voit. Là-haut, au sommet de la « Grande Monédière », comme au « Bas Pays » au pied du Puy-d’Arnac, ils ont aménagé ta moindre pente, ton plus petit lopin de garenne. A force de bras, ils ont construit tes prés, tes villages. Chaque drainage, chaque irrigation, porte la marque de leur labeur.   Des premières années de l’enfance, jusqu’à...

Lire la suite
Réapprendre l’écoute des silences

La culture de l’agitation, de la gesticulation, de la vitesse et de la compétition pour l’inutile nous a fait oublier le silence. Le silence ! Pourtant, le silence n’est pas vide. Rien de commun avec le néant. Il n’est pas absence de tout. Il semble seulement étouffer les mots, mais sans jamais y parvenir. Pour s’en convaincre, il suffit de s’appliquer à écouter les bruits du silence. Il faut tendre l’oreille aux silences de la nuit, du vent, des ruisseaux,...

Lire la suite
Contrat d’objectif anti Sous-Vid-Con

Choisir une direction guidant l’humain sur le chemin des étoiles n’est pas chose facile. Dans cette quête folle d’un avenir meilleur et plus juste, il y a pourtant une phrase caressant agréablement les moustaches de ma mémoire. Elle dit : « Si quelqu’un peut avec plaisir marcher en rang derrière une musique je le méprise, ce n’est que par erreur qu’il a reçu un cerveau puisque la moelle épinière lui suffirait tout à fait « . Cette citation, nous la devons à...

Lire la suite
A toi Lucie, si lointaine et si proche

Bien sûr ! Bien sûr ! Évidemment que je suis né quelque part ! Mais, qu’est-ce que j’apprends ! Il y aurait toujours, dans ce pays, débat récurrent sur l’identité nationale ! J’ai déjà dit ce que j’en pensais au temps du consulat sarkoziste. Hélas, à la vue de ce qui surnage encore sur le glauque et infecte bouillon de l’inculture franchouillarde triomphante, il me faut bien y revenir. Alors, allons-y ! Une petite fessée de plus, ça ne peut...

Lire la suite
La chanson ? Ah ! Oui ! L’Amérique !

J’attrape des ennemis comme un chien attrape des puces parce que je suis « alambriste » de gauche. Ce mal me vient depuis toujours du fait que je n’ai jamais consenti à rouler en permanence la tête dans le guidon. Ne faut-il pas d’abord savoir d’où l’on vient pour savoir où l’on va ? Comme l’avait si bien dit Marie Curie : « On m’a appris que le chemin du progrès n’était ni rapide ni facile. » Or, un avenir humainement acceptable et respectable,...

Lire la suite
Au diable critères et références

Nous vivons une époque formidable où l’on réduit la culture en général au tape à l’œil et à une forme de communication bidon. Quant à la « cornichonnerie » consistant à qualifier d’ « actuelles » certaines musiques, je ne m’étendrai pas sur le sujet. Je n’ai pas de temps à perdre ! Je dis simplement,- que cela plaise ou non aux diffuseurs de soupe – que toutes musiques ou créations artistiques vivantes, se pratiquant et s’exprimant à l’instant ou j’écris ces lignes sont...

Lire la suite